Informations
Directeur de thèse :
Année de début :
Fin 2014
Université :
Université Constantine 2
Soutenance
Date de soutenance :
27 Janvier 2020
Détails
Titre :
Apport de l’Intelligence en Essaim et des Plans d’Expériences aux Protocoles de Routage pour les Réseaux Mobiles Ad-hoc : Application au Routage Géographique Inter-Couche

Résumé :

Vu l’émergence des différents types de technologies de communication qui rendent la communication possible allant des Smartphones aux véhicules et vu les caractéristiques spécifiques des réseaux mobiles ad hoc, le routage dans ce type de réseaux est encore plus contraint par plusieurs facteurs externes. Cependant, les protocoles existants doivent être re-conçus et optimisés afin de créer de nouvelles architectures optimales. En conséquence, l’utilisation de l’intelligence en essaim et des plans d’expériences semble être un véritable défi. Lors de l’exploration de l’état de l’art sur l’intelligence en essaim, nous avons pu contribuer à l’amélioration d’une approche de l’intelligence en essaim (BFO). Afin de comprendre l’évolution des différentes performances des protocoles de routage pour les réseaux MANETs en fonction des différents paramètres influents, nous avons employé les plans d’expériences pour modéliser et analyser les différentes métriques de performance de tels protocoles. Les résultats ont montré que les performances étudiées suivent des modèles quadratiques. Ce type de modèles peut être exploité pour l’analyse et l’amélioration des protocoles de routage.

Dans le but d’améliorer les performances du routage dans les réseaux MANETs,nous avons proposé deux mécanismes inspirés de l’intelligence en essaim et nous avons employé les plans d’expériences comme un outil de modélisation et d’optimisation. Les mécanismes et les techniques proposés sont testés sur un récent protocole de routage inter-couche géographique pour les réseaux VANETs appelé CLWPR ; Premièrement, nous avons utilisé la Stigmergie, une forme de communication implicite inspirée par le comportement des fourmis pour réduire la taille des paquets de routage.

Deuxièmement, pour réduire le délai de bout-en-bout, nous avons adopté un comportement inspiré du mouvement commun des oiseaux. Troisièmement, dans le même objectif de réduire le délai, nous avons proposé d’adapter en temps réel le temps de mise en cache maximal des paquets en se basant sur une modélisation quadratique en utilisant les plans pour surfaces de réponse (RSM). Les résultats montrent que les mécanismes employés ont permis de diminuer la taille des paquets de contrôle et réduire le délai sans détériorer le taux de livraison.


Mots clés :
Réseaux mobiles ad hoc MANETs VANETs Protocoles Routage inter-couche Intelligence en essaim Stigmergie Plans d’expériences Maximum local